SJC 2005 | Villejuif

Campagnes en mouvement : les nouvelles voies de la ruralité indienne

Séminaire Jeunes Chercheurs, 15/11/2005

Centre Himalaya, CNRS, Villejuif

Organisation : Tristan BRUSLE

Partenaires : Centre Himalaya, CNRS, CEIAS-EHESS

Présentation

Dans le champ de la recherche en sciences sociales, le temps des monographies villageoises semble révolu. L’intérêt des scientifiques, à l’instar des médias, se porte de plus en plus vers les villes, et d’aucuns prédisent même la fin des campagnes indiennes. Pourtant, les mondes ruraux du sous-continent indien concentrent encore plus de 70 % de la population, dont une majorité vit totalement ou en partie de l’agriculture. Le recensement indien indique même une augmentation de la population rurale. À travers l’étude de la ruralité sous ses différents aspects nous tâcherons donc, le temps d’une journée, de remettre en avant la dimension rurale du sous-continent trop vite occultée par certains.

Loin d’être figées, les campagnes connaissent des évolutions que nous cernerons à travers l’étude des logiques d’acteurs. Ceux-ci – État central, États fédéraux, municipalités, groupements paysans, coopératives, industries agro-alimentaires, agriculteurs et habitants opèrent sur un même espace, à des échelles et selon des moyens différents. Il en résulte des jeux de confrontation, de coopération et des nouvelles pratiques spatiales qui façonnent, font et défont l’espace et les paysages ruraux. Il ne s’agira pas de considérer le village comme une entité fermée mais bien comme un espace ouvert sur le monde. Au niveau agricole, les enjeux de la production alimentaire sont aujourd’hui liés à des questions environnementales, comme le montrent les débats sur les barrages ou les OGM. Ailleurs, les politiques de protection de l’environnement se heurtent parfois aux logiques des communautés rurales. Ses rapports à la ville, autant que les dynamiques endogènes, sont à l’origine de transformations profondes. Par les circulations d’hommes, de produits et d’idées, l’espace rural est intimement relié à l’espace urbain. La question de la pénétration des comportements urbains dans la campagne peut donc être posée. Enfin, la réflexion sur la paysannerie du sous-continent ne semble plus pouvoir faire l’économie d’intégrer la dimension identitaire. Les liens à la terre pourront être abordés pour répondre à la question : ” qu’est-ce qu’être paysan aujourd’hui dans le sous-continent indien ? “.

À travers des études de cas ou des approches générales, les aspects tant agricoles que sociaux, spatiaux, politiques (mouvements paysans, revendications territoriales), environnementaux (protection des milieux, accès à l’eau) ou économiques des transformations des mondes ruraux pourront être abordés par les propositions de communication. Le comité de sélection accordera un intérêt particulier à celles concernant le milieu montagnard.

Programme

9h45 :  Accueil des participants et présentation de l’AJEI

10h15 : Le monde rural dans ses rapports à la ville

– Nicolas JAOUL (EHESS) Le mouvement ambedkariste et l’ambivalence du rapport à la politique des villageois dalits en Uttar Pradesh [PDF]
Discutant : Philippe RAMIREZ (CNRS)

– Dalel BENBABAALI (Gecko – Université Paris X) Les effets de la migration des élites rurales sur leurs villages d’origine : l’exemple des Kammas d’Andhra côtier [PDF]
Discutant : Christophe Z. GUILMOTO (IRD)

– Anne BUISSON (UMR Espace – Université de Provence) Accès à l’éducation et développement en milieu rural : l’exemple du Kérala
Discutant : François LECLERCQ (UNESCO)

14h00 : Le monde rural du local au global

– Emmanuel BON (Economix – Université Paris X) : Les espaces-ressources naturels indiens : une économie administrée de biomasse soumise à un accès plus ou moins libre et généralisé ?
Discutant : Joëlle SMADJA (CNRS)

– Cyril FOUILLET (LEFI – Université Lyon II, Institut Français de Pondichéry) Les services microfinanciers en Andhra Pradesh : entre réappropriation et aliénation
Discutant : Isabelle GUERIN (IRD, Institut Français de Pondichéry)

– Sarah BENABOU (CEIAS-EHESS) Analyse de la construction d’un projet d’éco-tourisme dans la réserve de biosphère Nanda Devi, Himalaya indien
Discutant : Pascale DOLLFUS (CNRS)

16 h 15 : Conclusion par Frédéric Landy (Gecko – Université Paris X)


OpenEdition suggests that you cite this post as follows:
ajei (July 12, 2012). SJC 2005 | Villejuif. AJEI - Association Jeunes Études Indiennes. Retrieved July 14, 2024 from https://doi.org/10.58079/axea