Moyen de locomotion

Les transports locaux

Le char à bœufs, la marche à pieds, le vélo, le bus, le rickshaw collectif, le stop (les motos s’arrêtent). Tout dépend auprès de qui et où vous travaillez : arriver dans un village perdu avec un 4×4 ou une voiture vous catégorise clairement…et a une incidence sur les infos que vous collecterez. Pensez-y.

Un véhicule personnel

Vous avez souvent la possibilité de louer voire d’acheter un véhicule, par exemple un deux-roues. Même si on a tendance à l’oublier, un permis de conduire est requis par la loi (eh oui…). Deux options :
Vous êtes sur le terrain pour moins de six mois, vous ne pouvez pas vous faire enregistrer au consulat, donc vous demandez avant de partir auprès de votre préfecture un permis international (c’est gratuit) qu’il faudra faire viser par les autorités indiennes compétentes à votre arrivée pour qu’il soit valide.
Vous êtes en Inde pour plus de six mois (donc avec un visa autre que touriste, et pour le coup vous devez vous enregistrer auprès du Foreign Regional Registration Office et obtenir un permis de résidence temporaire) et vous pouvez vous faire enregistrer à l’ambassade ou au consulat (Listes des consultats en Inde). En cas de problèmes, les autorités sauront où vous chercher, vous trouver etc., mais surtout, vous allez pouvoir recevoir de la part de l’ambassade, sur présentation de votre permis de conduire, une lettre en anglais disant à quoi il correspond. Muni de cette lettre et de votre permis de résidence, vous pourrez vous rendre au Transport Department et, après deux heures (si vous êtes une fille, ladies first oblige… sinon comptez trois ou quatre) et une bonne dizaine de guichets différents, une visite médicale du plus haut sérieux (30 secondes montre en main) et la modique somme de 400 roupies, vous repartirez avec un magnifique permis de conduire indien pour la durée de votre séjour.
L’assurance n’est pas obligatoire mais conseillée, elle coûte environ 300 roupies l’année.
Sinon, n’oubliez pas quelques règles importantes du code de la route indien :

  • Les Indiens roulent à gauche.
  • C’est le plus gros qui a toujours raison.
  • Klaxonnez.
  • Ne regardez pas trop dans vos rétroviseurs car il se passe déjà tellement de choses inattendues devant qu’il vaut mieux garder toute sa concentration.
  • Klaxonnez.
  • Méfiez-vous des clignotants, et des bras ballant sur la portière, les Indiens sont très joueurs.
  • Klaxonnez.
  • Apprenez quelques insultes en langue locale, cela peut détendre l’atmosphère en cas d’accrochage.


Cite this blog post
ajei (2013, January 21). Moyen de locomotion. AJEI - Association Jeunes Études Indiennes. Retrieved April 14, 2024, from https://doi.org/10.58079/axf7