Category Archives: Current

Prix d’Histoire sociale 2013

Fondation Mattei Dogan – Fondation Maison des Sciences de l’Homme

Le prix d’histoire sociale est attribué à une thèse de doctorat de haut niveau traitant d’un sujet d’histoire sociale, dans le sens le plus large du terme, du XIXe au XXIe siècle, et portant sur la France ou l’étranger.

Prix attribué à une thèse de doctorat de haut niveau traitant d’un sujet d’histoire sociale, dans le sens le plus large du terme, du XIXe au XXIe siècle, et portant sur la France ou l’étranger.

Modalités d’attribution

Le prix récompense une thèse de doctorat soutenue dans un établissement d’enseignement supérieur français (seul ou en cotutelle) durant les deux années précédant l’année d’attribution.

Pour l’édition 2013, la thèse devra avoir été soutenue entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2012.

Le montant du prix est de 2000 euros.

Conditions de candidature

Date-limite de dépôt des dossiers : 17 mars 2013.

Constitution du dossier (Les dossiers doivent être impérativement soumis par voie électronique et postale)

  1. Voie postale et électronique
  • un résumé de la thèse
  • le rapport du jury de thèse
  • le curriculum vitae du candidat
  • un exemplaire de la thèse papier et cd (pdf)
  1. Voie postale 

Les dossiers doivent être arrivés le 17 mars 2013 dernier délai, à l’adresse suivante :

Fondation Maison des Sciences de l’Homme

Prix d’Histoire Sociale

Cécile d’Albis, bureau 328

190, avenue de France

75013  Paris, France

Et par email à : cecile.dalbis@msh-paris.fr

Lien

http://calenda.org/236570

5ème édition du concours de thèses en histoire

Les Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques lancent, à partir du 15 janvier 2013, la cinquième édition du concours de thèses ouvert aux jeunes docteurs en histoire. Le concours vise à publier des travaux inédits dans les domaines de l’histoire.

Règlement du concours

Sur la base d’une courte présentation de leur thèse et d’un projet de remaniement, les candidats devront montrer leur aptitude à dégager clairement la nouveauté et la richesse du contenu scientifique de leur travail.

Les membres du jury seront particulièrement attentifs aux thèses qui abordent des thèmes en débat dans la communauté scientifique, apportent un regard neuf sur les sujets traités et participent aux grandes controverses historiographiques susceptibles de concerner un large public.

Ils seront également sensibles à la qualité rédactionnelle des travaux, sans laquelle il ne sera pas possible d’élargir le champ des lecteurs. En demandant aux lauréats un effort systématique de réécriture pour passer d’une thèse à un livre, il souhaite toucher un public ne se limitant pas au seul cercle des spécialistes.

Objet du concours

Les lauréats du concours sont récompensés par la publication de leur thèse aux Éditions du CTHS dans la collection CTHS Histoire après remaniement (dans un délai qui leur sera indiqué après l’annonce des résultats) conformément aux normes de la collection.

Conditions de participation

Le concours de thèses du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) est ouvert aux docteurs ayant soutenu une thèse d’histoire (y compris d’histoire des sciences et des techniques) rédigée en français entre le 31 octobre 2011 et le 31 décembre 2012 et ayant obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury (sauf si l’université de rattachement a renoncé à décerner des mentions). Les thèses d’habilitation à diriger des recherches et les thèses de l’École nationale des chartes ne seront pas retenues.

Lien

http://calenda.org/235470

Observer les mobilités étudiantes Sud-Sud

Appel à contribution

Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs n°13

Ce numéro thématique veut approfondir la question des transformations de l’enseignement supérieur et des mobilités étudiantes dans un nouveau contexte mondialisé et compétitif. Il porte sur l’ensemble des mobilités étudiantes Sud-Sud, de façon à introduire une dimension comparative intéressante en regard des évolutions en cours à l’échelle internationale. Il s’efforce de mettre en lumière un débat scientifique « du Sud » et « au Sud » autour du questionnement suivant : doit-on considérer que les pays du Sud restent dans un positionnement dépendantiste par rapport à la pression idéologique et économique internationale des pays du Nord ? Sont-ils en mesure de détourner à leur profit une part du marché universitaire des pays industrialisés du Nord ? Assistons-nous à la formation d’un transfert de savoirs Sud-Sud sur le modèle de transfert Nord / Sud ? Ou encore : les pays du Sud mettent-ils en place leur propre modèle d’internationalisation du savoir ?

Pour en savoir plus :

http://calenda.org/236197

Festival du Film d’Asie du Sud transgressif (FFAST) 2013

Informations pratiques

Auditorium du Pôle des Langues et Civilisations – 65 rue des Grands Moulins, Paris, France (75013)

mercredi 16 janvier 2013

Festival du Film d’Asie du Sud Transgressif

Présentation

Dans le cadre de la première édition du Festival du dilm d’Asie du Sud transgressif (FFAST), l’équipe du Festival propose le mercredi 16 janvier 2013 à l’Inalco, une journée de conférences en compagnie d’universitaires européens et sud-asiatiques. Au programme, table-rondes, conférences et projections pour discuter des grands défis contemporains des arts visuels du sous-continent indien face à l’hégémonie de l’industrie de Mumbai. Du cinéma populaire, à la vidéo expérimentale, en passant par le film indépendant, une étude esthétique et anthropologique soulignera leurs différences : comment est-ce que ces différents cinémas filment la sexualité ? Quels sont les codes, artistiques, économiques, symboliques, de Bollywood ? Quelles sont les conditions de financement et de diffusion ? Quelle place pour le film d’art et la vidéo expérimentale dans ce marché en Asie du Sud et en Europe ? Face à une scène cinématographique en pleine mutation, cette journée de rencontres adressera directement les enjeux et défis pour les réalisateurs, producteurs, curateurs et institutionnels.

Programme de la journée

09h-00 – 09h20 : Accueil des participants

09h20 – 09h30 : Présentation de la journée par Hélène KessousNémésis Srour

09h30 – 09h50 : Session 1 “Cinémas en Asie du Sud : Une région qui vit pour le cinéma ?”

Introduction par Stéphanie Tawa Lama-Rewal (CEIAS/EHESS)

09h50 – 10h50 Session 2 Table ronde “Bollywood”

Thème : Comment Bollywood concentre l’imaginaire de l’Inde?

Invités: Monique Dagnaud (CNRS) et Kristian Feigelson (IRCAV/ Paris3)

10h50 – 11h00 : Pause café

11h00 – 12h00 : Session 3 Table ronde “Filmer la sexualité en Inde”

Thème : comment les différents médias (vidéo, cinéma indépendants et Bollywood), représentent-ils la sexualité en Inde ?

Invités: Mickaël Robert-Gonçalves (Doctorant Paris 3) sur la vidéo de Tejal Shah, There is a spider living between us (2008) et Caroline Trech : comparaison entre I Am (Onir, 2010) et Dostana (Tarun Mansukhani, 2008).

12h00 – 13h00 : Pause déjeuner

13h00 – 14h30 : Session 4 Table ronde “Art vidéo”

Thème : L’art vidéo a-t-il sa place en Asie du Sud ou doit-il se cantonner à l’export?

Président de séance: Agnès Devictor

Invités :

  • Silke Schmickl, directrice de Lowave (Plateforme curatoriale et label de DVD indépendant)
  • Agilane Pajaniradja, directeur d’Aanna Films (distribution de films indiens en France)

14h30 – 16h00 : Session 4 Table ronde « Censure, production et diffusion des films indépendants en Asie du Sud »

  • Président de séance: Good fortune production
  • Diffusion de Chai Pani Etc. (Manu Rewal, 2004)

16h00 – 16h10 : Pause café

16h10 – 17h00 : discussion avec Onir (réalisateur indépendant), Manu Rewal, Aatish Basanta (réalisateur, producteur en France)

Asian Cities: Colonial to Global (CFP)

We are accepting paper proposals for a seminar, in which we will investigate how networks laid down during the era of Western colonial expansion in Asia have given certain cities a global edge.

Deadline

31 January 2013

Date
April 2013 (exact day TBA)

Venue
IIAS, Leiden, Netherlands

Background
‘Asian Cities: Colonial to Global’ is intended to be a multi-disciplinary seminar. Contributions are welcome from the fields of architecture, urbanism, geography, area studies, history, linguistics, religious studies, social science, anthropology, etc., but please remember that the point of departure will always be the built environment.

Note also that this seminar is not intended to be an investigation into theoretical issues relating to the field of postcolonialism, rather it seeks to investigate more practical issues relating to the more literally ‘post-colonial’ (in the sense of the era following independence from erstwhile colonial or imperial powers), and the effects this has had on the built environment.

Contributions are invited that cover the regions of East, Southeast and South Asia (including countries that were not colonized (such as Japan or Thailand) or were only partially colonized (such as China).

Topics
Topics could include (but are not limited to) the following:

1. How colonial networks enabled certain cities to take the lead in the second half of the twentieth century to become global cities.

2. Underlying factors that encouraged colonialism in the first place (for example, geographical: Hong Kong’s natural harbour, Shanghai’s location at the mouth of the Yangtze, or Singapore’s command of the tip of the Malay Peninsula; social: the Dutch use of pre-existing Chinese networks in their colonization of Indonesia; or others: religious, military, access to raw materials, etc.).

3. The move from colonialism to imperialism in the Western empires, and the differences between them.

4. Use of colonial networks or systems (e.g. Singapore’s continued use of its British civil-service apparatus since independence).

5. Architecture’s role in colonial and/or global cities; how it can create identity and ethos, whether this be the colonial-era courthouse or grand hotel or the global era’s skyscraper and shopping centre.

6. Factors that consolidated the colonial hold: e.g. railways, military barracks, law courts and prisons, banking systems, etc.

7. The role of infrastructure, both tangible (such as railways, port facilities, etc.) and intangible (e.g. property rights, the rule of law, use of the English language, or indeed other languages).

8. Use of pre-colonial networks in the region (e.g. Chinese and Indian traders in Southeast Asia before the Dutch and British arrived).

9. Other systems: e.g. religious proselytising (Spain in the Philippines or American Protestant missionaries in China, etc.), local networks (native guilds, etc.), unofficial or illegal networks (triads, etc.).

10. Factors that enabled certain cities (and regions) to make the successful segue from colonial node to global city (or city region) after independence

11. Post-colonial networks.

Requirements
Abstracts should be submitted to Dr Gregory Bracken at the IIAS: gregory@cortlever.com
Deadline: 31 January 2013

Abstracts should consist of:

Title
Subtitle (if required)
Text of approximately 200 words
Contributor’s name
Academic discipline
Affiliation

Please note that neither the IIAS nor TU Delft will be in a position to help fund contributors’ trips to the seminar (if their abstract is selected for full-paper presentation). We do, however, intend to gather a selection of the papers into a book which will be a fully peer-reviewed publication. This may act as encouragement for academic administrators to allow their staff to make the trip. This seminar series has a good track record at converting previous events into peer-reviewed publications:

Seminar number two (Delft 2010) resulted in Aspects of Urbanization in China: Shanghai, Hong Kong, Guangzhou, published by the University of Amsterdam Press in spring 2012.
Seminar number three (Shanghai 2011) is currently under peer review and is scheduled to be published as a special issue of Footprint journal in spring 2013.

Information
For enquiries about the seminar, please contact Dr Gregory Bracken: gregory@cortlever.com

The International Institute for Asian Studies (IIAS) is a research and exchange platform based in the university city of Leiden, the Netherlands. IIAS encourages the multidisciplinary and comparative study of Asia and promotes national and international co-operation. It acts as an interface between academic and non-academic partners including cultural, social and policy organisations.

Interprète Tamoul

Bonjour,

Je suis directrice d’une école maternelle à Arnouville dans le 95 et je suis à la recherche d’un interprète franco-tamoul pour communiquer avec une famille très peu francophone au sujet de leur enfant qui a des besoins particuliers.

J’ai dû annuler des réunions car nous ne pouvions communiquer et les traducteurs nous avaient fait faux bonds, aujourd’hui je n’ai trouvé personne : pouvez-vous m’aider en me donnant les coordonnées d’une personne qui pourrait nous servir d’interprète ?

D’avance merci,

Cordialement,

Caroline Renard

01-39-85-02-72
0950532m@ac-versailles.fr

Soutenance A-J Etter, 06/12/12

Les Antiquités de l’Inde : monuments, collections et administration coloniale (1750-1835)

devant un jury composé de

Mme Marie-Noëlle Bourguet (Université Paris Diderot – Paris 7)
Mme Liliane Hilaire-Pérez (Université Paris Diderot – Paris 7)
M. Jacques Pouchepadass (CNRS)
M. Dominique Poulot (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
M. Kapil Raj (EHESS)
M. Sanjay Subrahmanyam (UCLA)

le jeudi 6 décembre 2012 à 14h

dans la salle 574F du bâtiment “Halle aux Farines” de l’Université Paris Diderot

On accède à la zone F du bâtiment à partir du hall E : l’ascenseur qui permet de rejoindre la salle 574F (5e étage) se trouve dans le deuxième couloir à gauche en venant de l’esplanade des Grands Moulins.

La soutenance sera suivie d’un pot, auquel vous êtes chaleureusement conviés. Je vous remercie de bien vouloir confirmer votre présence.

Soutenance M. Plard 06/12/12

Vieillissement et care dans les familles transnationales indiennes. Expériences de vie de brahmanes à Chennai et Coimbatore

Composition du jury

Raymonde Séchet, Professeure des universités, Rennes 2
Patrick Gonin, Professeur des universités, Poitiers
Christophe Z. Guilmoto, Directeur de recherche, IRD
Christian Pihet, Professeur des universités, Angers
Sébastien Fleuret, Chargé de recherche, CNRS

La thèse sera présentée et soutenue à l’université d’Angers, le jeudi 6 décembre à 14h à la MSH (Amphi Germaine Tillion).

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement invités.

Merci de bien vouloir confirmer votre présence par courriel : mathildeplard[at]free.fr