Archives par étiquette : séminaire jeune chercheur

SJC 2014 Appel à communications

NORMES, TEXTES ET PRATIQUES EN ASIE DU SUD

14ème séminaire Jeunes Chercheurs de l’AJEI

Vyasa et Ganesh

Date: Samedi 29 Novembre 2014

Lieu: Université Aix-Marseille

Organisation: Mathilde Bedel (CIELAM) et Julie Rocton (TDMAM CPAF)

Cette année, pour la quatorzième édition, le séminaire Jeunes Chercheurs de l’AJEI propose d’étudier le lien entre la norme et la pratique, tout en questionnant le sens de ces notions, à partir de travaux de recherche spécifiques. Au cœur de ce lien, la question du texte est sous-jacente : la verbalisation permet notamment d’exprimer une norme sociale et de décrire des pratiques. Pris dans son sens linguistique, « suite de signes linguistiques constituant un écrit ou une œuvre », le texte peut être mis sous forme écrite et/ou orale. En Inde ancienne, et cela depuis l’époque védique, le texte est avant tout dit et entendu (le Veda fait partie de la śruti, soit l’ « audition »), à tel point qu’il existait une vraie défiance à l’égard de l’écriture, source de corruption de la parole véridique. Lié à la mise en forme de la parole divine, à la nécessité de fixer des lois ou des traités mais aussi à celle de reproduire des récits ou des poèmes dans le but de les transmettre aux générations futures, le texte, s’incarnant sous de multiples formes, peut être rattaché à la conservation du patrimoine culturel. Il peut ainsi être un moyen de consigner des normes afin de les cristalliser. La norme, en tant qu’ « un état de choses apparaissant comme une règle aux yeux du corps social » impose alors un cadre de référence à suivre ou à transgresser et peut légitimer des pratiques. Mais la norme peut aussi prendre la forme de prescriptions orales personnalisées ou encore être transmise sans nécessairement passer par la verbalisation (mimétisme, gestuelle….).

Trois axes non-exclusifs et non-exhaustifs sont proposés ici, permettant d’examiner des problématiques spécifiques à des domaines et des terrains de recherche variés. Ce séminaire pourra concerner à la fois les chercheurs s’intéressant à l’Asie du Sud contemporaine, et les spécialistes du monde indien « ancien ».

Continuer la lecture