SJC 2004 | Rouen

L’Inde et le politique

Séminaire Jeunes Chercheurs, 18/11/2004

La Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan

Organisation : Virginie CHASLES, Elsa CHAVINIER, Anne-Cécile HOYEZ

Partenaires : Université de Rouen, CEIAS-EHESS

Présentation

Les évènements récents (forum social, élections…) invitent à faire le point à la fois sur la politique et le politique en Inde. Ce travail de réflexion se justifie d’autant plus que les médias occidentaux nous transmettent une vision quelque peu restrictive du politique en Inde. Or, le politique se nourrit d’une multiplicité d’enjeux, se décline selon des dynamiques culturelles, économiques et sociales plurielles, et mobilise une pluralité d’acteurs, d’échelles, de matérialités et d’idéalités.

Ainsi, les axes de réflexion abordés lors de cette journée d’étude devront faire appel à un champ d’investigation extrêmement large et hétéroclite, afin de bénéficier pleinement de la diversité des thématiques et des disciplines représentées dans la recherche indianiste.

Avant toute chose, nous pourrons nous pencher sur la définition même du politique en Inde et celle consubstantielle de la notion de pouvoir.

Par extension, ce seront alors les formes du politique qu’il nous faudra appréhender. De manière classique, celles-ci peuvent concerner la nation, la fédération ou plus généralement l’appareil politique indien, mais également des expressions émanant de la société civile comme les Organisations Non Gouvernementales ou l’activisme politique (artistes engagés, lobbying…).

De plus, le politique, levier pour la mobilisation, nourrit une dynamique idéologique, engageant des stratégies identitaires. Parmi les plus courantes et les plus médiatiques, on relève l’instrumentalisation des religions et des savoirs, ou bien encore la politisation de la caste, de la tribu et de la femme.

De là, il apparaît que le politique s’exprime à travers un jeu d’échelles. Du village à la scène internationale, de l’individu à la communauté, des études de cas pourront mettre en lumière la complexité des modalités engagées, des discours (moderniste, nationaliste, identitaire, marxisant…) et rhétoriques employés et, peut-être, de leurs emboîtements.

Programme

9h00 :  Accueil des participants et présentation de l’AJEI

9h45 : La politique et l’appartenance de groupe

– Elsa CHAVINIER (LEDRA, Rouen) Politiques tribales et nouveaux rapports de forces – La tribu Chenchu des Nallamalais (A.P.) [PDF]
Discutant : J. POUCHEPADASS (CEIAS, EHESS)

– Alexandre SOUCAILLE (Paris X-Nanterre) La mise en ordre du quotidien. Du différent adivasi à l’indifférence quotidienne dans l’Etat du Jarkhand [PDF]
Discutant: L. DE GOLBERY (LEDRA, Rouen)

– Zoé HEADLEY (CEIAS, EHESS) Articulations contemporaines de l’appartenance : le cheminement politique d’une caste marginale
Discutant: J.L. RACINE (CEIAS, EHESS)

14h00 : Les espaces du politique

– Fabienne MARTIN, « Politiques de santé publique et éradication de la lèpre en Inde : SMK, une ONG indienne ».
Discutant: A. VAGUET (MTG, Rouen)

– Rémy DELAGE (Bordeaux 3) Un pèlerinage imaginé : décalages géographiques et tensions idéologiques à Sabarimala
Discutant : M. GABORIEAU (CEIAS, EHESS)

– Paul PAUMIER (Université de Rouen) « Secularism » ou la « laïcité à l’indienne » [PDF]
Discutant: A. LEWIN (ancien Ambassadeur de France en Inde).

– Véronique ALTGLAS (EPHE) Les mouvements néo-hindous en occident, entre vocation universelle et affirmation identitaire [PDF]
– Anne-Cécile HOYEZ (LEDRA, Rouen) Discours nationaliste et yoga en Inde
Discutante : A. KELLER

Clôture de la journée par O. LOUISET (LEDRA, Rouen)